Traitements thermiques 2

Chauffages à induction d'occasion etc. pour le travail des métaux
Catégories
Effacer les filtres Afficher les articles
Afficher sur la carte Voir
JPT LCX-1000W Laser Cleaner
JPT LCX-1000W Laser Cleaner
Voir la vidéo
Italie, 25068 sarezzo-brescia
JPT LCX-1000W Laser Cleaner
Machines de ponçage et polissage
Conseil
Année de fabrication : non connu 200 Kg1 200 x 800 x 1 200 mm
Autre traitement thermiques SOLO 501-28/32/30
Autre traitement thermiques SOLO 501-28/32/30
Suisse, 2300 La Chaux-de-Fonds
Autre traitement thermiques SOLO 501-28/32/30
Autres traitements thermiques
1989 350 Kg900 x 600 x 1 200 mm

Le traitement thermique permet de modifier les propriétés physiques et chimiques des pièces en métal, par utilisation de la température. Il se voit notamment employé pour renforcer certaines matières et pour favoriser la fusion de métaux. Il recourt fréquemment à des dispositifs de chauffage, de dimensions et de puissances très variées, comprenant notamment les fours «à basse pression», «à arc électrique» et «à bain de sels».

  • Modifie les propriétés des pièces en métal sans usinage direct
  • Chauffage, en général à haute température
  • Plusieurs types de fours, dits «à pression», «à bain de sels» ou «à arc électrique»
Qualité Grand choix Personnalisé Ces équipements permettent d'accélérer et de contrôler précisément des étapes complexes de formage du métal. Leur large automatisation et leur sécurité élevée assurent la réalisation de cycles de chauffage délicats, qui permettent d'améliorer les caractéristiques des éléments travaillés, notamment en termes de dureté, d'élasticité ou de résistance face aux agressions de l'environnement. Ces machines à métaux constituent également une étape nécessaire dans la création d'alliages comme l'acier ou l'aluminium, en autorisant une fusion à chaud d'excellente qualité. Elles se voient par conséquent couramment employées dans la plupart des industries fabriquant des produits métalliques à forte valeur ajoutée, à l'image de l'aéronautique, de l'automobile, de la mécanique de précision ou de la construction.

Le traitement thermique consiste, après une éventuelle trempe, à porter les éléments en métal à des températures très élevées dans des fours en matériaux réfractaires, souvent à alimentation électrique. Les modèles dits «à basse pression» se caractérisent par leur atmosphère contrôlée, qui réduit le risque d'oxydation des pièces. Les versions «à bain de sels» permettent une cuisson avec un liquide, tandis que les déclinaisons «à arc électrique» reposent sur des électrodes puissantes pour générer la chaleur. Ces équipements sont fréquemment associés à un système de refroidissement, par aspersion d'eau, par ventilation ou par dispersion de gaz.

Relativement complexes, ces matériels se voient commercialisés par un nombre assez réduit d'acteurs, maîtrisant des compétences en chauffage de haute performance. BMI, AFC HOLCROFT, GEMCO, CIEFFE, ECM, SOLO et UTTIS représentent des marques du marché des fours «à pression», tandis qu'AMBRELL et BORELL se spécialisent dans la conception de modèles «à arc électrique» destinés à un poste de travail individuel. Pour leur part, SECO WARWICK, REMIX et FIVES STEIN assurent la construction d'équipements plus imposants, comme des fours de fusion de grande capacité dédiés aux aciéries.