Machines d’usinage du métal d'occasion

2 389
Machines d'occasion en parfait état pour artisans & Industriels !
Catégories
Effacer les filtres Afficher les articles
Afficher sur la carte Voir
Rectifieuse cylindrique STUDER S40
shape
France, région Vendée

Rectifieuse cylindrique STUDER S40

Banderoleuse CNC BAYKAL APHS 6000x300T
shape
France, 85170 Le Poire Sur Vie

Banderoleuse CNC BAYKAL APHS 6000x300T

Machine de découpe plasma FICEP HPM steel 6000x2000
shape
Presse plieuse LVD PPEB 220/30 CAC
shape
France, 85170 Le Poire Sur Vie

Presse plieuse LVD PPEB 220/30 CAC

ADIRA QIH 27540BL Presse plieuse
shape
France, 85170 Le Poire Sur Vie

ADIRA QIH 27540BL Presse plieuse

SMTCL Z3063x20-1 Perceuse radiale (NEUVE POUR DEMONSTRATION)
shape
Tour CNC ROSILIO TBI280
shape
France, région Vendée

Tour CNC ROSILIO TBI280

Centre d'usinage verticalDMG DMC65V
shape
France, 85170 Le Poire Sur Vie

Centre d'usinage verticalDMG DMC65V

Cisaille guillotine DESCOMBES 2020 HRL CN
shape
Poinçonneuse GEKA Puma 100 + table paxy
shape
Presse plieuse PERROT 3000x220T
shape
France, région Vendée

Presse plieuse PERROT 3000x220T

Fraiseuse CNC NOVAR KCL 1600
shape
France, 85170 Le Poire Sur Vie

Fraiseuse CNC NOVAR KCL 1600

Rectifieuse plane GER SE 100 / 40
shape
France, région Vendée

Rectifieuse plane GER SE 100 / 40

Poinçonneuse MUBEA KLH 700/760
shape
France, région Vendée

Poinçonneuse MUBEA KLH 700/760

Centre d'usinage vertical KONDIA B500
shape
Presse hydraulique SCHULER SHC-320/SH-250
shape
Presse hydraulique SCHULER SHC-320/SH-250
shape
Presse hydraulique SCHULER SHC-320/SH-250
shape
Tour CNC MORI SEIKI NZX2500/1000Y
shape
Jouer
Espagne, 08295 Sant Vicenç de Castellet

Tour CNC MORI SEIKI NZX2500/1000Y

SINICO TOP 2000 Automatic transfer machine
shape
Centre d'usinage universel MAZAK Variaxis 730-5X-II
shape
Royaume-Uni (Grande Bretagne), RH13 5QR West Sussex

Centre d'usinage universel MAZAK Variaxis 730-5X-II

Presse KYORI KOGYO PDA-V6N
shape
Belgique, 8750 Wingene

Presse KYORI KOGYO PDA-V6N

BEWO DCH76 Dual-pipe cutting machine with deburrer.
shape
Italie, 05100 Terni (TR)

BEWO DCH76 Dual-pipe cutting machine with deburrer.

MAZAK Integrex 300-IV ST CNC Turn-/millcentre
shape
Jouer
Centre d'usinage horizontal TOYODA FH450S
shape
Jouer
Découpeuse laser AMADA LC-2415 α III
shape
Jouer
Tour CNC CMZ TA 2.0 YS
shape
Suisse, 2563 Ipsach

Tour CNC CMZ TA 2.0 YS

Presse hydraulique HYDRAP HPSB 160 / HPSZB 100
shape
BEWO DCH76 Dual-pipe cutting machine with deburrer.
shape
Italie, 05100 Terni (TR)

BEWO DCH76 Dual-pipe cutting machine with deburrer.

Centre d'usinage vertical DMG DMF 250 Linear
shape
Rectifieuse cylindrique PALMARY GU32x150S
shape
Centre d'usinage universel DECKEL MAHO HSC 105 linear
shape
Jouer
Presse plieuse PLACKE HQPB-M 4 - 125 t
shape
Jouer
Allemagne, 52511 Geilenkirchen

Presse plieuse PLACKE HQPB-M 4 - 125 t

Rectifieuse cylindrique STUDER S33 CNC
shape
Centre d'usinage à 5 axes AKIRA-SEIKI RMV 250RT
shape
Jouer
Portugal, 4485 – 062 Fajozes - Vila Do Conde

Centre d'usinage à 5 axes AKIRA-SEIKI RMV 250RT

BEWO DCH76 Dual-pipe cutting machine with deburrer.
shape
Presse plieuse PLACKE HQPB 4 - 60 t
shape
Jouer
Allemagne, 52511 Geilenkirchen

Presse plieuse PLACKE HQPB 4 - 60 t

TSUGAMI M08SYE-II CNC automatic lathe
shape
Jouer
TSUGAMI M08SYE-II CNC automatic lathe
shape
Jouer
Technologie d'impression 3D STRATASYS OBJECT350
shape
Jouer
TSUGAMI M08DE-II CNC automatic lathe
shape
Jouer
Centre d'usinage HURCO VMX24i
shape
Jouer
Tour CNC DOOSAN LYNX 220 LM
shape
Suisse, 2563 Ipsach

Tour CNC DOOSAN LYNX 220 LM

Découpeuse laser TRUMPF TRUELASER 5030
shape
Allemagne, 52511 Geilenkirchen

Découpeuse laser TRUMPF TRUELASER 5030

POS POSMILL CE 1000 CNC vertical machining centre
shape
Jouer
Centre d'usinage HURCO VMX30i
shape
Jouer
BEWO DCH70 Dual-pipe cutting machine with deburrer.
shape
Italie, 05100 Terni (TR)

BEWO DCH70 Dual-pipe cutting machine with deburrer.

Presse plieuse TRUMPF TruBend 5085
shape
Jouer
Allemagne, 52511 Geilenkirchen

Presse plieuse TRUMPF TruBend 5085

Centre de tournage vertical HYUNDAI LV 500 RM
shape
BEWO DCH70 Dual-pipe cutting machine with deburrer.
shape
Italie, 05100 Terni (TR)

BEWO DCH70 Dual-pipe cutting machine with deburrer.

La complexité du monde d'usinage du métal se reflète dans la grande diversité de machines d'usinage du métal d'occasion qu’on trouve. Il y a des machines d'occasion appropriées pour chaque procédé : des machines de moulage sous pression et fours pour le formage de prototypes ; des presses, cisailles guillotines et machines de forgeage pour le procédé de formage ; des fraiseuses, perceuses et tours pour l'usinage ; des découpeuses laser pour la séparation ; des postes à souder pour l'assemblage ; des machines pour le traitement des surfaces ; des machines de mesure et de test pour la vérification de précision. Vous trouverez ces machines et bien d'autres des principaux fabricants parmi les enchères à Surplex. Assurez-vous une haute qualité à un prix avantageux !

Le traitement du métal est une des plus grandes réussites du genre humain. Les caractéristiques très polyvalentes du métal en rendent les usages presque illimités ; Très peu de produits sur le marché ne font appel à aucun composé métallique.
Donner au métal une forme précise demande une machinerie spécialisée, qui existe dans de nombreuses variantes. Une fois extrait des sols, le métal peut être fondu et reformé autant de fois que nécessaire pour créer de nouveaux produits.




Le formage de prototypes par le coulage et le coulage sous pression


Le métal est extrait du minerai dans une fonderie et est coulé en plaques. Cette partie du traitement du métal est appelée le prototypage. Elle permet de donner une forme au métal sans avoir recours aux techniques d'usinage mécanique. Ce procédé est particulièrement utilisé dans les industries de produits semi-finis. Les machines de moulage sous pressionet les centres de fonderie, d'un autre côté, traitent directement le métal issu de la fonte pour réaliser des produits finis. Les machines de fonderie comprennent les fourneaux, les moules, les machines de coulée continue et les extrudeuses. Elles peuvent servir à fabriquer des profilés et des produits semi-finis.

Le formage des métaux


Après l'étape de prototypage, le métal est roulé et transformé en blocs, en plaques ou en bandes. Ce sont les premières étapes du processus de formage. Le métal est ensuite transformé en d'autres formes grâce à des machines permettant de le presser, de le rouler, de le plier ou de le forger.

  • Des rouleaux sont utilisés dans l'aciérie et le traitement de la tôle pour redresser et assembler des plaques fines.
  • Des presses peuvent travailler le métal en de nombreuses formes pour réaliser des produits finis.
  • Les presses plieuses plient le métal à l'angle désiré.
  • Les presses à forger sont utilisées pour les pièces particulièrement imposantes. On y a souvent recours pour préparer des composants qui seront soumis à de grandes forces ou tensions.

Les techniques de forge permettent de fabriquer des produits particulièrement rigides et résistants. Afin de forger les pièces de travail les plus complexes, comme les vilebrequins, on emploie plusieurs machines de forgeage les unes après les autres. Elles permettent d'imprimer une forme à la pièce de manière incrémentale. Ces processus n'altèrent pas la masse du métal, ce qui n'est pas le cas de la plupart des processus de travail du métal. Les presses plieuses, les cisailles guillotines et les presses générales sont des machines de tôlerie.

Les processus de séparation


Les processus de séparation comprennent l'usinage des pièces de travail à l'aide des machines suivantes :


Les 'machines à diviser' les plus simples dans l'industrie sont les machines à découper la tôle et les cisailles. Elles permettent de découper la tôle dans une direction linéaire.

Les poinçonneuses et les grugeuses peuvent être utilisées pour perforer des sections prédéfinies de l'ébauche. Pour l'usinage de précision, les fraiseuses CNC restent l'option privilégiée. Elles peuvent usiner des blocs de métal de toutes les façons et réaliser des contours complexes.

Les tours, de leur côté, sont utilisés pour réaliser des pièces symétriques par rotation. Les tours et les fraiseuses font partie des techniques d'usinage des métaux.

Les machines CNC les plus haut-de-gamme sont des centres d'usinage. Ils peuvent à la fois tourner et fraiser les pièces avec une précision et une qualité constantes.
Les centres d'usinage CNC sont parmi les machines les plus complexes et les plus coûteuses de l'industrie de l'usinage du métal. Cela est aussi vrai pour les machines de seconde main. Elles rendent cependant la fabrication de pièces de métal sur mesure aisée.

Parmi les fraiseuses/rectifieuses les plus spécialisées, on retrouve la machine de taillage d'engrenage. Elle est utilisée pour fabriquer des engrenages et autres roues dentées. Les engrenages ont besoin d'une qualité de fabrication très élevée. Ces machines sont donc très précises. Elles ressemblent aux centres d'usinage conventionnels, mais possèdent en plus quelques fonctions spécialisées pour leur tâche. Les machines de taille des engrenages (cela comprend les enrouleuses et les rectifieuses d'engrenages) sont généralement approvisionnées par des installations de durcissement, ce qui rend les engrenages très résistants.

Une des machines d'usinage les plus répandues et simples est la perceuse à métal. Elle est utilisée pour réaliser des trous borgnes et des perforations ainsi que des filetages. De nos jours, les perceuses sont le plus souvent intégrées aux centres d'usinage CNC.

Les traitements de finition et de revêtement sont ensuite réalisés par des rectifieuses, des polisseuses et des machines de rodage. Elles utilisent des techniques d'abrasion au centième ou millième de millimètre pour des résultats ultra-précis. En plus d'amener la pièce aux tolérances souhaitées, ces machines préparent aussi le métal industriel pour l'étape de galvanisation.

L'application d'une finition chromée aux produits métalliques demande aussi un polissage intensif. La machine d'électroérosion est un autre type de machine de division et d'abrasion. Ces "machines à souder inversées" utilisent un courant électrique pour créer des cavités très précises dans un bloc de métal. Les machines d'électroérosion sont souvent utilisées dans la fabrication d'outils. Elles permettent de produire des outils précis et durables pour les presses, les poinçonneuses, et les machines à coulée sous pression.

Découper les métaux sans outils


En plus des procédés de division mécanique, tels que le sciage, le fraisage et le meulage, il existe aussi des façons de découper le métal qui ne font appel à aucun outil.

La façon la plus simple et la moins chère de découper le métal, est la découpe à la flamme. Ce procédé a recourt à une flamme alimentée par un gaz et de l'oxygène qui est guidée à haute température à travers une pièce de métal. Cette méthode peut être assez grossière et produire des imperfections de plusieurs millimètres, même en utilisant une machine CNC. La découpe à la flamme créée aussi une zone de plusieurs millimètres autour de la ligne de coupe où le métal est grandement durci. Si cette propriété n'est pas désirée pour le produit final, cette zone durcie doit alors être fraisée.

La découpe au plasma est assez similaire à la découpe à la flamme. Elle est cependant plus précise et moins encline à créer des zones durcies. A l'aide de contrôles CNC et d'une table de cuisson, la découpe plasma peut réaliser des contours précis, même sur des matériaux épais.
Les machines d'oxycoupage ne peuvent travailler que sur un matériau d'au moins quelques millimètres d'épaisseur. Elles peuvent cependant être utilisées avec des matériaux allant jusqu'à plusieurs centimètres d'épaisseur.

Lorsqu'il s'agit de traiter de la tôle, la découpe par laser est le choix idéal. Elle permet d'obtenir des résultats fins et précis en produisant un minimum de pertes de découpe. A la différence de la découpe à la flamme, il n'est pas possible de découper par laser à la main. Les machines de découpe laser sont la plupart du temps des tables stationnaires équipées de contrôles numériques (CNC).

Dans les cas où les processus de découpe à froid sont à privilégier, la découpe au jet d'eau offre la meilleure alternative. Cette méthode éprouvée utilise un jet d'eau très puissant et un médium abrasif pour découper la tôle. Aussi connue sous le nom de "découpe aqua", cette procédure ne produit aucune zone durcie et permet d'obtenir des résultats très précis.

L'assemblage métallique


Le procédé le plus utilisé pour l'assemblage des métaux est le soudage. La forme la plus simple de soudage est le soudage par friction, mais ce dernier n'est que peu répandu. Le soudage à l'arc, électrique ou à gaz, est plus utilisé. Le soudage à l'arc submergé est quant à lui privilégié pour les feuilles de métal épaisses.

Les appareils de soudage à l'arc électrique ou au gaz sont disponibles sous forme d'outils à main ou de larges machines de soudage. Les appareils de soudage par friction ou à l'arc ne sont utilisés que pour traiter de grandes pièces.

Les autres méthodes d'assemblage pour la fabrication de pièces métalliques comprennent le rivetage et le collage.

Le traitement des surfaces métalliques


En plus du meulage et du polissage, il existe un certain nombre de machines de traitement des surfaces von Metallen. pour le métal. Elles se partagent entre les "machines de revêtement" et les "machines de traitement".

Les machines de revêtement


Les machines de revêtement utilisées dans l'industrie métallique sont principalement des systèmes de galvanisation. Ils recouvrent le produit fini d'une fine couche de zinc, de cuivre, d'or ou de chrome. Les systèmes les plus simples de galvanisation sont les centres de galvanisation par immersion à chaud. Ils servent principalement à offrir une protection contre la corrosion pour les produits en acier.
Les systèmes de chromage sont aussi très répandus. Ils sont complexes et font appel à un procédé d'immersion en plusieurs étapes au cours desquelles les produits métalliques sont revêtus d'une fine couche de chrome brillant.

En plus de la galvanisation, il existe aussi des techniques de revêtement à la poudre qui peuvent être utilisées sur les produits métalliques. Pour cela, il faut soumettre les produits finis à un courant électrique. Cela leur permet d'attirer un revêtement en poudre qui est pulvérisé dans leur direction. Une fois enrobés de cette poudre à base de plastique, les produits sont passés dans un four où le plastique est fondu pour former une surface lisse et sans jointures. Cette couche protège le métal de la corrosion et donne au produit la couleur désirée. Les métaux peuvent aussi être revêtus grâce à des techniques de peinture et d'adhésion diverses.

Les machines de traitement


Les types de machines de traitement du métal les plus répandues sont les centres de durcissement ou de trempe thermique. Ces derniers fonctionnent à l'aide d'un four de recuit et d'un bain d'huile. Ils chauffent et refroidissent rapidement la pièce de travail pour créer une zone trempée et durcie.
Les produits métalliques durcis sont souvent utilisés pour les pièces de mécanique de précision qui seront traitées par abrasion : les engrenages, les coussinets, les arbres ou les segments de broyage bénéficient de ce traitement pour allonger leur durée de vie.

Des vérifications de précision à l'aide des machines de mesure et de test


Un produit final est aussi bon que son composant le plus mauvais. C'est pourquoi toute une gamme de machines de mesure et de test ont été développées. Elles garantissent que chaque partie d'un produit possède exactement les bonnes propriétés et les bonnes dimensions. Le test des matériaux est un aspect très spécifique du traitement du métal. Il se divise entre les méthodes dîtes "destructives" et "non-destructives".

Les procédures destructives de test du métal


La machine indispensable pour les tests de nature destructive est la machine universelle d'essai de traction. Elle fonctionne en fixant l'échantillon de métal dans un appareil qui lui applique une force de traction jusqu'à ce qu'il se rompe. Cela permet de définir précisément l'élasticité et les zones de déformation de la pièce en métal.

Les éprouvettes entaillées sont aussi largement utilisées pour déterminer l'élasticité d'un matériau. Elles font appel à un marteau rotatif qui vient percuter l'échantillon par le côté pour déterminer la force nécessaire pour le briser.

Les machines de test de la dureté nécessitent aussi un échantillon prétraité. Elles le pénètrent à l'aide d'une aiguille à une force prédéfinie et mesurent la profondeur pénétrée par l'aiguille. Depuis quelques années, les tests de dureté manuels sont en train d'être remplacés par des systèmes automatiques.

Pour connaître la composition précise d'un métal, l'utilisation d'un spectromètre permet de déterminer la structure du métal et la composition des alliages présents.

Les procédures non-destructives de test du métal


Les méthodes de test qui ne détruisent pas l'échantillon comprennent les approches visuelles, tactiles ou d'autres, plus intrusives.

Les procédés visuels de test du métal comprennent tout ce qui peut être réalisé à l’œil : l'usage de règles, de mètres ruban, de pieds à coulisse, de vis de test, de loupes ou de microscopes par exemple. L'industrie propose de nombreux outils pour l'inspection visuelle. De nos jours, ces tâches sont souvent réalisées par des appareils de mesure laser ultra-précis.

Les méthodes de mesure tactiles comprennent par exemple les systèmes de mesure des coordonnées 3D. Ils fonctionnent à l'aide d'une sonde ultra sensible qui est promenée à la surface d'un produit métallique pour mesurer la précision de ses dimensions en différents points. Cette approche est souvent privilégiée pour vérifier les assemblages de soudure.

Il existe deux approches privilégiées pour sonder l'intérieur d'une pièce métallique sans la détruire : les rayons x et les ultrasons. Les rayons x sont très précis et fiables, mais ils posent des problématiques de sécurité dues aux radiations émises. Cela est particulièrement vrai quand les tests peuvent durer plusieurs heures (pour les matériaux les plus épais).
Les procédés par ultrasons, à l'inverse, sont bien plus rapides, moins dangereux et peuvent être réalisés à l'aide d'appareils mobiles ou stationnaires.




La durée de vie d'une machine de travail du métal


Même les meilleurs tours (ou toute autre machine) ne durent pas éternellement. A l'inverse des machines de travail du bois, les machines pour le métal possèdent une durée de vie assez limitée : les forces nécessaires pour travailler le métal sont tout simplement trop élevées et même les designs les plus robustes ne résistent pas à l'usure.

Néanmoins, il faut aussi se rappeler que les cycles d'innovation sont beaucoup plus rapides dans l'industrie de l'usinage des métaux que dans celle du bois : les tolérances deviennent plus précises, la complexité des contours ne cesse d'augmenter et la productivité, bien sûr, doit être améliorée. En conséquence, de nombreuses machines encore en état de fonctionner sont remplacées par des machines plus performantes avant d'avoir atteint leur fin de vie. Il est donc tout à fait possible d'acheter une machine de menuiserie d'aluminium d'occasion en bon état.

Acheter d'occasion


Il est important que les acheteurs de machines de travail du métal d'occasion déterminent précisément quels besoins en termes de tolérances, de complexité et de productivité ils espèrent combler grâce à leurs outils de travail du métal de seconde main. Pour chaque type de machine, il existe des spécifications techniques qui peuvent aider l'acheteur à faire son choix :

  • Le nombre de cycles de cuisson pour les machines de coulée sous pression
  • La force de pression et le taux de cycle pour les poinçonneuses et les presses
  • Les vitesses d'alimentation pour les fraiseuses et les tours

etc. Une fois que les performances minimales désirées des machines de travail du métal sont connues, la chasse à la machine idéale peut commencer.

Inspecter des machines de travail du métal


Une fois trouvées, il est impératif d'inspecter scrupuleusement les machines de travail du métal. Les heures de fonctionnement, les traces d'usure et l'état général peuvent donner de précieux indices sur le fonctionnement de la machine.
Dans le meilleur des cas, un test peut être mené dans des conditions réelles en produisant un échantillon prédéfini et en le mesurant pour déterminer la précision de la machine. Cela permet aussi à l'acheteur de connaître la vitesse de production de la machine et évite les mauvaises surprises. Il vaut parfois mieux faire des compromis sur la tolérance plutôt que de se retrouver avec une machine incapable de tenir un rythme de production.

Entretenir et réparer des machines de travail du métal


L'entretien et la réparation de machines de travail du métal doit exclusivement être laissé à des experts formés et des entreprises spécialisées. Il en existe dorénavant beaucoup. Certains spécialistes sont même capables d'aller plus loin que le simple retour aux performances d'origine. Les capacités de la machine peuvent même être améliorées pour lui permettre de connaître une seconde vie. Il est ainsi possible d'améliorer la productivité, la précision, la rigidité et les fonctionnalités d'une ancienne machine et de la rendre ainsi compétitive par rapport à une machine neuve.

Ceci dit, chaque machine de travail du métal possède une date limite au delà de laquelle la restauration n'est plus une option intéressante économiquement. Les réparations, la maintenance et l'expertise peuvent toutefois repousser cette date.




Le nombre d'entreprises qui fabrique des machines de travail du métal est aussi grand que le nombre de techniques de traitement des métaux. Comme pour les machines de travail du bois, certains fabricants proposent des gammes larges et variées, tandis que d'autres sont plus spécialisés.

Sur le marché de l'occasion, il existe aussi de nombreux acteurs qui s’assurent que les machines produites par des entreprises défuntes puissent toujours être utilisées. Ils aident les acheteurs de seconde main à profiter des prix avantageux de l'occasion.

Ci dessous, vous pouvez consulter un récapitulatif des principaux fabricants et des machines qu'ils proposent.

Produits ALZ-METALL AMADA DECKEL EMCO FLOTT KALTEN-BACH KASTO MAZAK OPTIMUM TRUMPF Machines de pliage - oui - - - - - - oui oui Perceuses oui - - - oui oui - - oui - Tours - - - oui oui - - oui oui - Fraiseuses/ BAZ oui - oui oui oui oui - oui oui - Systèmes de-
découpe laser - oui - - - - - oui - oui Machines de-
mesure & de-
test - oui - - - - - - oui - Traitement-
des surfaces - - - - - oui - - - - Presses - oui - - - - - - oui - Scies - oui - - oui oui oui - oui - Rectifieuses - oui - - oui - - - oui - technologies-
de soudage - - - - - oui - - - oui Poinçonneuses - oui - - - - - - - oui