Machinerie VDF d'occasion

0
Vos critères de filtrage n'ont donné aucun résultat. Vos critères de filtrage n'ont donné aucun résultat. Modifiez ou supprimez vos critères pour afficher plus de résultats.

Nos recommandations pour vous

Machinerie issue de faillites, de liquidations d'entreprise, de fermetures ou de modernisation

Centre d'usinage CNC BIESSE ROVER 4.40
shape
Presse plieuse ADIRA QIH 27540BL
shape
France, 85170 Le Poire Sur Vie

Presse plieuse ADIRA QIH 27540BL

Plaqueuse de chant HOLZ HER AURIGA 1308XL
shape
Centre d'usinage CNC (bois) MASTERWOOD WINNER 3.2
shape
Tour CNC ROSILIO TBI280
shape
France, région Vendée

Tour CNC ROSILIO TBI280

TSUGAMI M08SYE-II CNC automatic lathe
shape
Technologie d'impression 3D STRATASYS OBJECT350
shape
Cellule de soudage REIS
shape
Allemagne, 40472 Düsseldorf

Cellule de soudage REIS

TSUGAMI M08DE-II CNC automatic lathe
shape
Poinçonneuse TRUMPF TC 5000R-1300
shape
Allemagne, 85716 Unterschleißheim

Poinçonneuse TRUMPF TC 5000R-1300

Pelle YANMAR VIO26-6 MS03
shape
Allemagne, 82256 Fürstenfeldbrück

Pelle YANMAR VIO26-6 MS03

Presse à injecter KRAUSS-MAFFEI 35-180 CX
shape

Désormais partie intégrante du groupe BOEHRINGER, Vereinigte Drehbank-Fabriken, couramment abrégé en VDF, concevait et commercialisait des machines destinées à la découpe et à l'usinage de pièces en métal. Ses principales références assuraient des opérations de tournage horizontal sur des éléments de grandes dimensions ou encombrants avec une précision de haute qualité. Elles se voyaient couramment utilisées dans les entreprises des secteurs de l'automobile, de l'aéronautique, de la mécanique et de l'énergie.

Le sigle VDF naît en 1927 de l'association de quatre producteurs allemands réputés de biens industriels, BOEHRINGER, FRANZ BAUN, HEIDENREICH UND HARBECK et WOHLENBERG, soucieux de développer leurs ventes à l'export tout en minimisant leur investissement. L'alliance fonctionne comme une coopérative exploitant une marque commune. Elle rencontre rapidement le succès, nouant notamment des partenariats de distribution fructueux en Amérique du Nord. La Seconde Guerre mondiale fragilise la structure, tout comme les orientations industrielles différentes choisies par les associés dans les années 1950. Les difficultés d'HEIDENREICH UND HARBECK, qui fera faillite en 1977, limitent les ventes de VDF, finalement récupéré par BOEHRINGER. Ce dernier intégrera les références de l'alliance dans son pôle dédié au tournage, tout en conservant jusqu'au début des années 1980 la marque. Ses centres complets à haute performance sont donc des héritiers directs de l'ancienne association.

Les produits fabriqués par VDF permettaient de simplifier l'usinage d'éléments métalliques, grâce à leur orientation horizontale et à leur structure dite «parallèle». Ils reprenaient le fonctionnement classique des tours, avec la mise en rotation de la pièce, tandis qu'un chariot mobile abritant la tête de découpe effectuait un enlèvement localisé de matière par arrachage. Ils autorisaient en sus l'usinage par arasage des surfaces placées à la perpendiculaire de l'axe de circulation du porte-outil. Un magasin étendu de broches permettait de disposer de nombreuses possibilités de formage.

Les différents associés réunis sous la marque VDF se caractérisaient par leur même exigence de qualité et de fiabilité. Les machines produites se distinguaient par leur robustesse et par leur large automatisation, qui permettaient d'améliorer nettement les délais de fabrication et la productivité des industries clientes. Ces dernières bénéficiaient aussi de la possibilité d'étendre les capacités des équipements, grâce à l'existence de très nombreuses broches compatibles.